Catégories
Actualités internationales

Facebook interdit la page qui a partagé des vidéos d'ex-musulmans discutant de la façon dont ils ont été persécutés pour avoir quitté l'islam

Alors que les États-Unis deviennent de plus en plus totalitaires, un seul point de vue est autorisé sur la place publique, et ce point de vue est chaleureusement positif envers l'islam, sans aucune critique autorisée. La critique de l'islam est également interdite dans la charia.

«Page Facebook dé-plateformes qui a partagé des vidéos d'ex-musulmans parlant de la façon dont ils ont été persécutés après avoir quitté l'Islam», OpIndia, 28 juillet 2020:

ExMuslim TV a été démantelée avec des accusations déplacées d'incitation à la violence et à la haine alors qu'elles ne font que publier de courtes vidéos d'ex-musulmans racontant la persécution à laquelle ils sont confrontés. Il est insondable que des individus qui parlent de la façon dont ils sont menacés et évités puissent «inciter à la violence» par tous les moyens, cependant, Facebook a décidé de les démanteler simplement parce qu'ils parlaient de problèmes dont la gauche préfère ne pas parler.

Facebook, le 27 juillet 2020, a publié une page non publiée sur la plate-forme de médias sociaux ExMuslim TV, qui ne faisait que partager de courtes vidéos d'ex-musulmans et de la persécution qu'ils ont subie par la communauté après avoir quitté l'islam. ExMuslim TV s'est rendu sur Twitter lundi pour expliquer à quel point Facebook était injuste en interdisant leur page.

Faisant appel à Facebook pour reconsidérer sa décision d'interdire la page, la page Twitter d'ExMuslim TV a déclaré: «Notre objectif principal est HUMANITAIRE. La plupart des ex-musulmans qui apparaissent ici sont / étaient en danger. Ils parlent soit pour demander de l'aide, soit pour apporter de l'espoir à d'autres comme eux ».

Dans les captures d'écran partagées par le pseudo Twitter d'ExMuslim TV, il semblerait que Facebook ait décidé de dépublier la page parce que, soi-disant, la page allait à l'encontre de leurs normes «d'incitation et de violence». Cependant, la page n'est connue que des vidéos de partage d'ex-musulmans qui parlent de leur propre calvaire dans les vidéos. Dans la plupart des vidéos partagées par la page, les musulmans qui avaient quitté l'islam ont raconté comment ils ont été traqués, persécutés et rejetés par la communauté musulmane après leur décision de quitter la foi islamique.

Voici le message que la page Facebook a reçu avant qu'elle ne soit non publiée:

Facebook pensait que les ex-musulmans qui avaient quitté la foi islamique en parlant de leur propre persécution et en appelant à l'aide et à la compréhension posaient en quelque sorte un «risque réel de préjudice physique ou de menace indirecte pour la sécurité publique».

En outre, Facebook a informé la page qu'en raison du COVID, ils avaient moins de critiques à bord et, par conséquent, pourraient ne pas être en mesure de répondre à l'appel de la page Facebook. Essentiellement, cela signifierait qu'ExMuslim TV pourrait ne pas être en mesure de faire appel de la décision de dépublier la page par Facebook parce que le géant des médias sociaux a moins de critiques travaillant en raison de la pandémie de coronavirus de Wuhan.

Facebook a longtemps été accusé d'avoir un parti pris contre tout ce qui va à l'encontre des principes du libéralisme et de la gauche. En fait, il faut se rappeler que récemment, ils avaient également publié un rapport de «préjugé anti-conservateur» qui avait clairement indiqué que Facebook était en effet biaisé contre tout ce qui va à l'encontre de la gauche et est perçu comme étant de loin «conservateur».

Les médias sociaux devenant un champ de bataille idéologique, il a souvent été remarqué que les plates-formes ciblent de manière sélective les plates-formes de droite de manière ad hoc. Il n'y a pas si longtemps, le PDG de Twitter avait «pleinement admis», le biais des plateformes «de gauche».

Facebook a trop limité la portée de plusieurs pages, dont beaucoup sont de droite. Les propriétaires de pages soupçonnent fortement que leur portée est limitée en raison du biais de gauche inhérent à ces plates-formes….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *