Catégories
Actualités internationales

La seule façon de financer le NYPD est de réduire le nombre d'officiers et d'employés

Avec «Defund Police» devenant l'un des principaux slogans des manifestations Black Lives Matter à travers le pays, de nombreux médias progressistes se sont précipités pour expliquer que le slogan ne voulait pas dire à quoi il ressemblait. En fait, le financement de la police signifiait simplement une réduction de son budget afin que l'argent puisse être dépensé pour d'autres priorités.

Mais un examen par le NY Times des dépenses de la ville pour le NYPD, la plus grande force de police du pays, montre que le budget de fonctionnement de la police ne représente qu'une petite partie du budget global de la ville, à peine 6%. En outre, la quasi-totalité de cet argent est consacrée aux salaires des officiers et autres personnels. Par conséquent, la seule façon de réduire considérablement le budget est de réduire le nombre d'agents.

Au cours de son exercice 2019, le Département de la police a dépensé près de 6 milliards de dollars, soit environ 6% des dépenses totales de la ville de 95 milliards de dollars.

Près de 90% des dépenses du département ont été consacrées à la rémunération du personnel, y compris les salaires, les heures supplémentaires et d'autres avantages tels que les écarts de poste pour plus de 36 000 hommes en uniforme et 15 000 postes civils. Le salaire de base moyen des officiers était de près de 69 000 $, mais avec des heures supplémentaires et une rémunération supplémentaire, ils pouvaient ramener plus de 90 000 $ à la maison. Pour certains rangs supérieurs, la rémunération totale a atteint plus de 200 000 $…

Si une proposition est approuvée qui réduit considérablement le budget du ministère, peu importe où ces réductions apparaissent, elles nécessiteront presque certainement une réduction significative du nombre d'agents et d'employés sur la liste de paie.

Le Times examine trois propositions différentes pour réduire le NYPD, dont une proposée par un groupe appelé Communities United for Police Reform, qui réduirait plus d'un milliard de dollars du budget de 5,6 milliards de dollars. Vous pouvez lire la proposition complète ici, mais le NY Times propose ce résumé de leur plan:

397 millions de dollars – Réduire les heures supplémentaires, l'utilisation des technologies de relations publiques et de surveillance et plafonner les agents en uniforme au montant budgété.

287 millions de dollars – Les agents abusifs des incendies, la réduction des droits modifiés et la déduction des paiements de règlement du budget de fonctionnement à titre de mesure punitive.

263 millions de dollars – Geler les nouvelles embauches, annuler les nouvelles classes de cadets et annuler le programme de formation des cadets.

219 millions de dollars – Réduire d'environ 5% le nombre d'agents en uniforme aux niveaux de 2014.

96 millions de dollars – Retirer les agents des écoles, des réseaux de transport en commun, des programmes d'approche pour les sans-abri et des programmes d'intervention en santé mentale.

Cela réduirait immédiatement des milliers d'officiers et réduirait progressivement la force de milliers d'autres grâce au gel des embauches. En outre, forcer le NYPD à déduire plus de 250 millions de dollars de règlements de son budget forcerait le retrait de milliers d'agents supplémentaires.

Les métros de New York seront particulièrement touchés par cette proposition. Le plan recommande de supprimer 500 agents du MTA. Il déclare: «Nous n'avons pas besoin de plus de policiers dans les trains, nous avons besoin d'un service ferroviaire amélioré et d'un transport en commun abordable.» Alors, que se passe-t-il lorsque les sans-abri transforment les trains en maisons privées ou que les voleurs empruntent les trains pour voler des gens? Le fait de ne pas avoir de police sur place va-t-il améliorer le service ferroviaire?

En ce qui concerne le retrait de tous les agents des écoles, le raisonnement proposé dans la proposition est que ces agents font que les élèves se sentent mal: «Entrer à l’école ne devrait pas avoir l’impression d’entrer dans une prison ou une prison, passer par des détecteurs de métaux, être baguette à la main, ou quand ils rencontrent des agents de sécurité de l'école dans leurs couloirs. " Donc, si nous nous débarrassons des officiers et des détecteurs de métaux, que se passe-t-il lorsque les élèves apportent des fusils ou des couteaux à l'école? Ou pire, que se passe-t-il lorsqu'un tireur d'école se présente dans une école de NY? Je soupçonne que de nombreux New-Yorkais ne seront pas ravis d'apprendre que l'argent a été redirigé vers les travailleurs sociaux lorsque des coups de feu sont tirés à l'intérieur de l'école de leur enfant. Un professeur de justice pénale résume ces propositions:

Maria Haberfeld, professeur au John Jay College of Criminal Justice qui étudie l'application des lois, a déclaré que les propositions actuelles pour New York ne disposent pas de suffisamment d'avis d'experts. À son avis, moins d'agents réduiraient les temps de réponse aux crimes violents, sans régler les problèmes sous-jacents. "Ces propositions sont au mieux utopiques, si je veux être positive à ce sujet et si je veux être plus négatif, elles sont tout simplement ridicules", a-t-elle déclaré.

Defund police est un slogan stupide et les propositions visant à réduire les forces de police d'un pourcentage significatif semblent être une idée terrible. Je ne vis pas à New York donc ce n'est pas ma décision. De plus, si ça va terriblement mal, aucune des conséquences ne m'affectera. Donc, si les résidents de New York veulent exécuter cette expérience du monde réel, ils devraient le faire. Voyons si cette nouvelle proposition de réforme d'extrême gauche se traduit par une meilleure ville et moins de criminalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *