Catégories
Actualités internationales

Le lanceur des géants Sam Coonrod refuse de s'agenouiller en solidarité avec Black Lives Matter, invoquant sa foi chrétienne

Le lanceur des Giants de San Francisco Sam Coonrod lors d'un match contre les Orioles de Baltimore à l'Oriole Park de Camden Yards, le 1 juin 2019. (Evan Habeeb / USA TODAY Sports)

Le lanceur des Giants de San Francisco, Sam Coonrod, a refusé de s'agenouiller en solidarité avec le mouvement Black Lives Matter avant l'ouverture de la saison de l'équipe vendredi., disant qu'il se sentirait «comme un hypocrite» à cause de sa foi chrétienne et de ses croyances personnelles.

«Je ne pense pas être meilleur que quiconque. Je ne suis qu'un chrétien », a-t-il déclaré aux journalistes. «Je crois que je ne peux pas m'agenouiller devant autre chose que Dieu, Jésus-Christ. J'ai choisi de ne pas m'agenouiller. Je sens que si je m'agenouillais, je serais un hypocrite. Je ne veux pas être hypocrite. »

Il a ajouté qu'il «n'arrive tout simplement pas à accepter certaines choses que j'ai lues sur Black Lives Matter. Comment ils penchent vers le marxisme et … ils ont dit des choses négatives sur la famille nucléaire.

Tous les joueurs et membres du personnel des Giants et des Dodgers de Los Angeles se sont réunis pour s'agenouiller et tenir un ruban noir pour le moment en l'honneur de Black Lives Matter, tout comme les Yankees de New York et les Nationals de Washington lors de leur match plus tôt vendredi. Coonrod était le seul joueur ou membre du personnel des quatre équipes à se tenir debout pendant le moment.

Certains joueurs pendant le match Nationals-Yankees ont également enfilé des chemises Black Lives Matter pendant l'entraînement au bâton et les lettres «BLM» ont été inscrites au pochoir à l'arrière du monticule au centre du losange.

Bien que le directeur de l’équipe des Giants, Gabe Kapler, se soit agenouillé pendant la cérémonie du ruban et l’hymne national, il a exprimé son respect pour la décision de Coonrod de se présenter.

«La seule chose que nous avons dite, c'est que nous allions laisser les gens s'exprimer», a déclaré Kapler. «Nous allions leur donner le choix de se tenir debout, de s'agenouiller ou de faire autre chose. C'était une décision personnelle pour Sam.

Coonrod a dit qu'il voulait dire «pas de mauvaise volonté» par son geste et a ajouté: «Je ne suis pas en colère contre quelqu'un qui a décidé de s'agenouiller. Je ne pense pas que ce soit trop demander que j'obtienne le même respect. "

Envoyez un conseil à l'équipe de presse à NR.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *