Catégories
Actualités internationales

"Notre planète est en difficulté"

Une intrigue importante de la saison 4 du redémarrage de CBS MacGyver was dédié à Mac (Lucas Till) essayant d'empêcher un conglomérat criminel appelé Codex d'essayer de mettre fin au monde. Leur raisonnement était votre propagande libérale typique, car il y a soi-disant trop de gens dans le monde (en fait, la surpopulation est un mythe) et le changement climatique est si mauvais qu'ils doivent «réinitialiser» le monde, ce qui, en réalité, signifie le détruire avec une bombe nucléaire.

Ajoutant encore plus de complication au Codex, la tante de Mac (Jeri Ryan) était derrière. Puisqu'elle est la famille, après tout, et le dernier parent vivant de Mac, Mac était déterminé à la convaincre qu'il existe une meilleure façon d'atteindre ses objectifs. Mac et son ami, Riley (Tristin Mays), ont même rejoint Codex, allant sous couverture pour déjouer leurs plans.

Dans la finale de la saison du 8 mai «Save + The + Dam + World», Mac a finalement réussi, et Gwen s'est sacrifiée pour empêcher la bombe nucléaire de se déclencher. À ce stade, cependant, toute question de savoir si Mac aurait pu partager l'inquiétude de Gwen pour la planète a pris fin. Même si Mac n'a rejoint le Codex que comme ruse et ne croyait pas à la destruction du monde, il était préoccupé par le changement climatique. Prenons, par exemple, son explication au reste de son équipe de ce qui se passera si la bombe nucléaire se déclenche:

Mac: D'accord, alors, pensez à une éruption volcanique comme, euh, l'éclatement d'une bouteille de champagne. Le liège explose, puis tous les gaz qui sont piégés à l'intérieur se dilatent soudainement et jaillissent.

Bozer: Et le Codex fait éclater ce bouchon à l'aide d'une bombe nucléaire?

Mac: C'est vrai. Mais imaginez maintenant qu'au lieu de faire jaillir du liquide, ce sont les gaz qui ont été piégés à l'intérieur du magma pendant des centaines de milliers d'années, qui expulsent les cendres et couvrent tout l'hémisphère occidental. L'été disparaîtrait peut-être pendant des années.

Riley: Attends une seconde. Juste d'un volcan?

Mac: Eh bien, oui, mais pas n'importe quel volcan. Un très, vraiment gros. Du mieux que je puisse dire, nous roulons sur cette chose depuis deux heures. Sans soleil, la planète se refroidit, inversant l'effet de serre, ce qui est bien. Mais il détruit également les récoltes, provoquant famine, maladie. Il s'agit essentiellement d'un interrupteur de réinitialisation.

Avec un plan aussi catastrophique, semblait-il vraiment y avoir quelque chose de «bon»? «Inverser l'effet de serre» était-il vraiment si important de mentionner à côté du nombre de personnes qui mourront à cause d'une bombe nucléaire «détruit les cultures, provoquant la famine, la maladie?» Pour les alarmistes du changement climatique, il semblerait que oui.

Même si la saison a culminé avec Mac convaincre Gwen de faire le bien dans ses derniers moments (plutôt que de provoquer une «réinitialisation» du monde), la saison a encore laissé aux téléspectateurs l'impression que la nécessité de lutter contre le changement climatique était primordiale. La dernière scène impliquait Mac témoignant devant le Congrès:

Staffer: Hé, nous sommes prêts pour vous.

Mac: Oui, bien sûr. Euh …

Desi: Oui.

Députée: Merci de vous joindre à nous, M. Macgyver. Nous tenons compte de votre point de vue.

Mac: Merci beaucoup. Mais il ne s'agit pas d'opinions. Il s'agit de science. Notre planète est en difficulté. "Savoir ne suffit pas." Nous devons postuler. "Être disposé ne suffit pas. Nous devons le faire." Da Vinci l'a dit. Et ma mère. Commençons par la pollution au carbone due aux combustibles fossiles.

La saison s'est non seulement terminée sur la note de frapper les téléspectateurs sur la tête avec la façon dont le changement climatique doit être abordé, mais que «ce n'est pas une question d'opinions. C'est une question de science. " Quelle meilleure façon pour un spectacle de terminer sa saison que le thème galvaudé selon lequel ceux qui considèrent d'autres priorités ou opinions sont ceux qui sont contre la science.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *