Catégories
Actualités internationales

Parler de la France | Revue nationale

Détail de Napoléon traversant les Alpes (1802) par Jacques-Louis David (Domaine public via Wikimedia)

Dans le cours normal des choses, plus d'un petit nombre d'Américains se rendraient en France pour des vacances en ce moment. Mais les choses sont compliquées – tellement compliquées qu’il n’est pas sûr d’être admis au Canada ou au Mexique. Yellowstone est-il ouvert? Cedar Point (destination séduisante de ma jeunesse)? Qu'à cela ne tienne: je vous ai apporté un peu de France. . .

. . . en la personne de Mathis Bitton, stagiaire d'été ici à Revue nationale, et un étudiant en deuxième année à Yale. Pour entendre notre Questions et réponses, va ici.

Mathis peut parler d'un certain nombre de choses, mais nous limitons notre conversation à la France, qui est un sujet assez vaste pour des centaines de podcasts. J'interroge Mathis sur la langue française – et sur le rôle de l'Académie. Et sur les poètes et les romanciers. Et les philosophes et les scientifiques. Et les artistes et musiciens. Et les cinéastes et les constructeurs automobiles.

Et les hommes d'État. Que penser de Napoléon? Lorsque mes gourous ne sont pas d'accord, je suis confus. Paul Johnson, dans sa biographie, peint Napoléon comme un proto-Lénine. Andrew Roberts, dans le sien, le peint comme un héros. M. Bitton peut-il rompre le lien?

Et de Gaulle? Mathis est un gaulliste, et je lui parle de son homme – mais il a raison (et de Gaulle aussi).

Le président sortant, Macron? La famille Le Pen? Qu'en est-il de l'identité française et du nationalisme, et chauvinisme, et l'assimilation? Tout est intéressant, même de toute urgence.

Vous aurez plaisir à écouter Mathis Bitton, comme moi. En fait, nous pourrions avoir le deuxième tour, pour couvrir davantage le front de mer, donc si vous avez des questions, faites-le moi savoir (jnordlinger@nationalreview.com). Encore une fois, ce Frenchy Questions et réponses est là.

P.S. Je ne suis pas vraiment un statisticien, mais si je l'étais, je noterais – avec satisfaction et gratitude – que Questions et réponses est le 250e: le 250e épisode. Mathis s'est donc joint à moi pour une occasion «historique».

P.P.S. Préférez-vous «un historique» (par rapport à «a»)? Je fais vraiment.

P.P.P.S. Il y a des années, Matt Labash a interviewé Jesse Jackson. (Nous travaillions tous les deux à La norme hebdomadaire à l'époque.) (Matt et moi, je veux dire, pas Jesse et moi) Matt l'interrogeait sur ses faits – ses chiffres. Jackson a répondu: "Ouais, eh bien, vous pouvez en parler aux statisticiens." Je n’étais pas présent, mais Matt l’a reproduit, et le mépris de ces «statisticiens» n’avait pas de prix.

P.P.P.P.S. À une autre occasion, Jackson a dit qu'il était un gars de la grande image, pas un gars du détail: "Je suis un arbre-shaker, pas un fabricant de gelée." J’ai toujours aspiré à devenir un shaker, mais ce n’est pas encore arrivé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *