Catégories
Actualités internationales

"Quiconque parmi vous voit un tort, qu'il le change de la main"

Le hadith que Biden cite est celui-ci: «Sur l'autorité d'Abu Sa`eed al-Khudree (qu'Allah l'agrée) qui a dit: J'ai entendu le Messager d'Allah dire: 'Quiconque d'entre vous voit un mal, qu'il changez-le avec sa main; et s'il ne peut pas le faire, alors avec sa langue; et s'il n'est pas capable de le faire, alors avec son cœur – et c'est le plus faible de la foi. »(Nawawi 34)

Quoi qu'il en soit, notez la référence de Biden au «Prophète Muhammad». C’est une pratique journalistique courante aujourd’hui de supposer que tout le monde est musulman et croit que Muhammad est un prophète, donc Biden suit simplement la foule et se plie à sa circonscription, mais c’est toujours une manifestation du suprémacisme islamique. Les gestionnaires de Biden ne lui donneraient jamais, jamais une déclaration faisant référence à «notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ». Mais l’islam est la religion préférée de la gauche, et l’islamopandering est à l’ordre du jour, de sorte que Biden se réfère sans hésitation au «prophète».

Tant qu'il cite des hadiths, quand Biden se rapprochera-t-il de celui-ci? Un hadith représente Muhammad disant: «Combattez ceux qui ne croient pas en Allah. Faites la guerre sainte… Lorsque vous rencontrez vos ennemis qui sont polythéistes, invitez-les à suivre trois plans d'action. S'ils répondent à l'un d'entre eux, vous l'acceptez également et vous vous abstenez de leur faire du mal. Invitez-les à (accepter) l'Islam; s'ils vous répondent, acceptez-le d'eux et arrêtez de vous battre contre eux…. S'ils refusent d'accepter l'Islam, exigez d'eux la Jizya. S'ils acceptent de payer, acceptez-le d'eux et tenez-vous à l'écart. S'ils refusent de payer la taxe, demandez l'aide d'Allah et combattez-les. (Sahih musulman 4294)

"Biden cite le hadith du prophète Mahomet, souhaite que les écoles américaines apprennent l'islam", Yeni Şafak, 21 juillet 2020 (merci à Darcy):

L'ancien vice-président américain Joe Biden, candidat démocrate présumé à la présidence, a promis de répondre aux besoins et aux préoccupations des communautés musulmanes américaines aux États-Unis une fois qu'il deviendra président lors d'un sommet en ligne organisé par l'organisation «Emgage Action».

Les remarques de Biden sont intervenues lundi après que plusieurs dirigeants musulmans américains de premier plan l'ont approuvé à la présidence.

Louant l'Islam comme «l'une des grandes confessions confessionnelles», Biden a déclaré aux participants du Million Muslim Votes qu'il souhaitait que les écoles américaines en apprennent davantage sur l'islam.

«Une des choses que je pense est importante, j'aimerais que nous en apprenions davantage dans nos écoles sur la foi islamique», a-t-il déclaré, accusant le président Trump «d'attiser les flammes de la haine».

"Un hadith du prophète Mahomet dit:" Quiconque parmi vous voit un tort, qu'il le change avec sa main ", a déclaré Biden. «S'il ne peut pas, alors avec sa langue. S'il ne peut pas, alors avec son cœur. »

Le dirigeant de 77 ans a promis d'abroger l'interdiction de voyager de trois ans de l'administration Trump qui vise principalement les pays à majorité musulmane, dans ce qu'il a qualifié de «vil».

«Si j'ai l'honneur d'être président, je mettrai fin à l'interdiction des musulmans le premier jour, le premier jour», a-t-il promis….

"Les communautés musulmanes ont été les premières à ressentir l'assaut de Donald Trump contre les communautés noires et brunes de ce pays avec son abominable interdiction musulmane", a ajouté Biden.

Dénonçant le traitement par Trump des minorités religieuses, Biden a promis de nommer du personnel musulman dans son administration potentielle et de travailler avec le Congrès pour adopter des législations sur les crimes de haine bloquées s'il était élu au bureau ovale en novembre….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *