Catégories
Actualités internationales

Un officier de police musulman reconnu coupable d'avoir fourni des informations secrètes à des terroristes du djihad islamique

Lorsque Mohamed S. a été embauché, il est pratiquement certain que personne au département de police de Schaerbeek n'aurait osé l'interroger sur sa loyauté envers la Belgique par rapport à sa loyauté envers la umma islamique mondiale. Cela aurait été «islamophobe».

«Un officier de police est condamné à 50 mois de prison avec sursis pour avoir fourni des informations à un suspect terroriste», par Michaël Torfs, VRT News, 19 juin 2020 (merci à Gisele):

Un policier de Schaerbeek a été condamné par la cour d'appel de Bruxelles pour avoir fourni des informations secrètes au suspect terroriste Yassine Atar.

L'homme a été reconnu coupable de violation du secret professionnel. Il a obtenu 50 mois, mais c'est une peine avec sursis. L'homme a été accusé d'avoir transmis des informations secrètes à la police à Yassine Atar, le frère d'Oussama Atar. Oussama Atar est considéré comme l'une des figures clés de la préparation des attentats terroristes de Bruxelles en mars 2016.

La nouvelle a été révélée par La Dernière Heure et a été confirmée par l'avocat du policier. L'homme a travaillé en tant que coordinateur pour la zone de police de Bruxelles Brussel Noord (Schaarbeek, Evere et SInt-Joost) et a eu accès à des informations sur les enquêtes en cours, les éventuelles descentes de police et les banques de données des suspects, en utilisant les identifiants de connexion de ses collègues …

«Attentats à Bruxelles: un policier en contact avec Yassine Atar condamné à 50 mois de prison», traduit de «Attentats de Bruxelles: le policier qui avait des contacts avec Yassine Atar condamné à 50 mois de prison», Médias de Bruxelles, juin 19, 2020 (merci à Gisele):

Mohamed S., un officier de police de Schaerbeek âgé de 53 ans, a été condamné par la Cour d'appel de Bruxelles à 50 mois de prison pour avoir eu des contacts répétés avec Yassine Atar, frère du principal coordinateur des attentats de Bruxelles et de Paris, rapporte le DH .

Incarcéré et inculpé en septembre 2017 pour violation du secret professionnel et corruption passive, le policier était soupçonné d'avoir donné des informations confidentielles par SMS et via WhatsApp à Yassine Atar, le frère du principal coordinateur des attentats de Bruxelles et de Paris, Oussama Atar. Les deux frères sont également les cousins ​​des frères El Bakraoui, qui se sont fait exploser dans la station de métro Maelbeek et à l'aéroport de Zaventem le 22 mars 2016, faisant 32 morts.

Selon le DH, le policier, défendu par les avocats Sven Mary et Romain Delcoigne, avait transmis à Yassine Atar depuis 2014 des informations conditionnelles obtenues grâce à son rôle d'inspecteur de la zone de police de Bruxelles-Nord. Le dossier rapporte que 203 contacts ont été établis entre Mohamed S. et Yassine Atar entre le 10 septembre 2015 et le 20 mars 2016, juste avant les attentats de Bruxelles. La police a ainsi fourni des informations concernant des suspects des attentats de Bruxelles et de Paris pendant toute cette période.

Condamné à 50 mois de prison par la cour d'appel de Bruxelles, le policier a obtenu un sursis à la peine supérieure à sa détention provisoire depuis septembre 2017, soit 18 mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *